Developpement personnelPour les lecteurs

Avoir confiance en soi

Bonjour cher lecteur,

 

En ce jour, je vais te parler de la confiance en soi, parce que c’est beau d’avoir des projets, des rêves plein la tête, mais pouvons-nous les réaliser en baissant les épaules et en courbant l’échine face au moindre problème ? Non, que ce soit en amour ou en affaires, il faut garder la tête droite et les reins solides (sans mauvais jeu de mots) !

 

Si je me considère ambivert aujourd’hui, fut une époque où je penchais franchement vers l’introversion. Je pense que ma tendance à me dévaloriser me conduisait naturellement à fuir les autres – un peu comme un mécanisme de défense. Je me considérais comme une souris, et le monde regorgeait de chats qui ne demandaient qu’à m’arracher la queue. Je pensais que plus je me faisais petit, et moins j’avais de chances de me faire remarquer. Ce qui est vrai – quand vous manquez de confiance en vous, vous finissez par devenir fantomatique. Mais ce qui peut sembler être une solution devient très vite un problème. À vous faire petit, vous devenez petit, et vous voyez tout en grand, en beaucoup trop grand pour vos petites pattes.

 

L’autodévalorisation, la timidité, le découragement, le repli sont des symptômes d’un manque de confiance en soi, et ce manque est provoqué par un mécanisme de défense de la conscience. La cause peut être insignifiante. Ta mère te dit « t’es moche habillée comme ça » quand t’as dix ans, et depuis, tu accordes beaucoup trop d’importance à ton physique. Un professeur a déclaré que tu ne ferais jamais rien de ta vie, et tu l’as cru au point de ne jamais entreprendre quoi que ce soit – de peur d’échouer. La fille dont tu étais amoureux à l’école s’est moquée de toi quand tu lui as fait ta déclaration, depuis, dire je t’aime est compliqué pour toi… Bien souvent, le manque de confiance en soi est originel d’un stress de l’enfance. Tu as souffert dans une certaine situation, et de cette situation est née une croyance bouclier qui t’évitera de souffrir à nouveau. Ce qui est assez paradoxal quand on sait que le manque de confiance en soi provoque justement la souffrance. Mais ça, le cerveau n’en a que faire – méchant cerveau !

 

Alors, comment retrouver confiance en soi ? Le maître mot c’est : OSER.

Oser se dépasser, oser affronter ses peurs, oser parler à cette fille/ce garçon qui te plaît, oser te lancer dans cette entreprise, écrire ce livre, publier cette vidéo, partager cette expérience, faire ce tour du monde… Peu importe, ce qui te bloque, il faut franchir cet obstacle. C’est la seule solution. Quand tu te trouves devant un mur, la seule manière d’avancer, c’est de passer de l’autre côté. Il faut prouver à ton inconscient que ta souffrance est une exception et non une généralité. C’est en surmontant l’échec que tu apprends à réussir.

 

C’est marche après marche que vous y parviendrez !

 

Si j’avais quelques conseils en particulier à te donner, ça serait ceux-là :

  • Tiens un journal de gratitude où tu écris tous tes succès. Si un jour tu as tendance à te dévaloriser, ouvre-le et lis-le.
  • Contribue à l’amélioration de ton physique. Musculation, régime, cardio, yoga… Un corps sain est nécessaire pour garder un esprit sain.
  • Poursuis tes passions coûte que coûte. Ne laisse jamais personne te dire ce que tu dois faire ou ne pas faire, c’est à travers tes passions que vivent tes rêves. (voir aussi l’article sur l’importance d’aimer son travail.)
  • Dors au moins 8 heures par nuit. Même le plus confiant des hommes ne peut pas faire belle figure avec des poches sous les yeux. Le manque de sommeil conduit aussi à un manque d’activité.
  • Définis des objectifs journaliers/mensuels/annuels. L’horloge tourne et à ne pas savoir quoi faire, on peut vite ne rien faire. Quoi de plus dévalorisant que de se sentir comme la dernière des chaussettes trouées.
  • Soit ambitieux. Il faut regarder le haut de la montagne pour espérer l’atteindre un jour. Si tu regardes trop en bas, tu finiras par tomber.
  • Complimente-toi. Tu te trouves beau/belle, intelligent(e), musclé(e) ? N’hésite pas à te le dire. N’attends pas que quelqu’un le fasse à ta place.
  • Affirme-toi en toutes circonstances. Ne te laisse pas vaincre par la timidité et réveille la personne forte et sûre d’elle qui sommeille en toi. Ose dire ce que tu ressens et pense réellement.

Tu l’as compris cher lecteur, pour vaincre sa confiance en soi, il faut devenir une meilleure version de soi-même chaque jour – petit à petit, pas après pas. Comme je le disais au début de cette lettre, si je fuyais les gens auparavant, à présent, je me sens complètement à l’aise en communauté. S’en est à un tel point qu’on me reproche souvent d’être beaucoup trop confiant en moi. Je pense que le développement personnel m’a aidé à affronter le regard des autres, le sport m’a appris à aimer mon corps, l’écriture a fait vibrer ma passion et mes ambitions, et surtout, ma femme et mes filles m’ont démontré que rien ne comptait plus que la famille. En devenant quelqu’un de meilleur chaque jour, j’en suis venu à briser toutes mes croyances bouclier (du moins, je le pense), et à croire en ma personne. Je ne suis pas une souris, mais je ne suis pas un chat non plus.

En fait, je suis un tigre !

Pour conclure, sache que peu importe l’image que les gens ont de toi. La seule qui compte, c’est celle que TOI tu vois dans le miroir. Je parle de l’effet projecteur dans mon livre Derrière les nuages se cache le soleil, et c’est une réalité immuable. Que tu aies du succès ou non, les gens se fichent de toi. Tu n’es pas sur une scène, tous les regards ne sont pas braqués sur toi, chacun vie SA vie. À toi de vivre la tienne.

À très bientôt, prends soin de toi et surtout : OSE !

 

Nantes, le 15 mars 2021

Cordialement,

Valentin Auwercx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *